Le prix d’une installation électrique

Lorsqu’on parle de travaux domestiques, l’installation électrique apparait en première ligne des travaux les plus chers. Pour ne pas se risquer à de mauvaises surprises, vaut mieux prévoir un budget estimatif pour la réalisation des travaux. Généralement, cette installation électrique nécessite l’intervention d’un professionnel, il devrait donc vous indiquer ses tarifs à l’aide d’un devis estimatif.

Des coûts au m²

L’installation électrique demande un investissement énorme. Comme il y a plusieurs normes à respecter, l’intervention d’un professionnel est indispensable. Pour connaitre le cout estimatif de votre installation, ce professionnel se basera sur la surface de votre maison ou de la construction. Vous pouvez calculer cette estimation en multipliant la surface de votre maison au tarif de l’électricien. Si votre bien est de 100 m² est que le tarif est de 80 euros, le budget à prévoir est de 8000 euros sans taxe. Mais certains électriciens facturent également à l’heure (soit entre 35 et 45 euros par heure en moyenne). Vous devez aussi prévoir les frais de déplacement du prestataire.

Faut-il faire un devis ?                

La rénovation et l’installation électrique devraient toujours commencer par l’établissement d’un devis. Et pour jouir du meilleur prix, vous devez demander plusieurs devis à différents électriciens. Si vous avez le temps, le mieux serait même de comparer les prix des matériaux. Il est également indispensable de calculer le coûter de la TVA, car les devis ne contiennent généralement pas de taxe. Le prix de déplacement du prestataire est aussi un point décisif. Si cela vaut plus de 20 euros, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Vous pouvez même acheter le matériel et l’équipement vous-même pour diminuer le prix de l’installation.

L’installation électrique fait-elle objet d’une subvention ?

Pour faire baisser le prix de votre facture, vous pouvez aussi compter sur les aides financières. Mais attention, ces derniers ne sont accordés que sous quelques conditions. Cette subvention s’obtient par exemple sur tous les équipements performants : les systèmes nécessitant l’intervention de l’énergie éolienne ou encore de l’énergie hydraulique. Les travaux à prévoir devraient aussi se faire sur une habitation principale, construite depuis deux ans et plus. Dans le cadre d’un travail d’amélioration, le propriétaire du logement peut bénéficier d’une baisse de TVA.


Laisser un commentaire